24 mai 2010

House : Fin de Saison 6 "Help Me"



J'abandonne l'idée d'alimenter fréquemment ce blog, c'est peine perdue alors je vais reviewer de façon ponctuelle sur les faits marquants de mes séries préférés ! Commençons par House qui a terminée sa saison 6 Lundi dernier aux USA.

Visuellement ce final ressemble à celui de la saison 4 "Wilson's Heart" avec un environnement de nuit et très sombre ce qui renforce le caractère de chaos de l'épisode.

On renoue également avec un final plus classique en un épisode unique qui sert de lien pour le début de saison suivante, alors que les saisons 4 et 5 donnaient lieu à un double épisode.

Je suis partagé sur cette saison, j'ai souligné dès les premiers épisodes qu'il aurait été plus intéressant d'utiliser fréquemment le personnage du Docteur Nolan, il est présent en ouverture et en clôture de la saison mais on aurait eu une série, qui sur la forme aurait radicalement changé et arrivant à la saison 6, cela aurait été plus qu'utile.

En témoigne "Bagage" (6.20) qui justement met en avant la thérapie de House, on creuse sur son fonctionnement et on éjecte aussi en un épisode le Docteur Nolan.

Pour le final, il est moins chargé en enjeux que les précédents car la santé (physique) des personnages principaux n'est pas mise en danger ce qui le rend moins marquant MAIS derrière le parallèle entre la victime bloquée sous les décombres et qui risque de perdre sa jambe et House apporte une dimension émotionnelle inédite.

Car il doit se remettre en cause pour sauver la personne et il le fait et le résultat est tragique pour la patiente...

Laurie dans une interview indique que "House se met à nu" dans cet épisode et on y est complètement, il est intéressant de voir que c'est juste après avoir arrêté sa thérapie que House se remet en cause.

J'ai bien aimé également l'addiction de House à la vicodine, le choix des scénaristes de ne pas le faire replonger pour l'instant est judicieux.

Il aurait été facile de retourner à ce qui était une des composantes majeures des cinq premières saisons alors que là on continue dans une certaine forme d'incertitude et faire vivre le personnage avec cet épé de Damoclès au-dessus de la tête permet de garder une certaine tension, ça me rappel les saison 6/7/8 d'Urgences ou le Docteur Carter suite à une tentative de meurtre doit également gérer son addiction aux antidouleurs, sur les 15 saisons de ce show ça avait été ma période préféré...

Cuddy : j'ai apprécié le rôle du personnage dans ce final, sachant qu'il s'agit pour moi d'une suite naturelle, j'ai toujours dit qu'il y a le socle des 3 personnages (House/Wilson/Cuddy) sans laquelle la série ne peut pas continuer...

Qu'il y ait tentative de mettre House et Cuddy ensemble est logique et c'est pour moi un défit majeur pour les scénaristes, mettre House en couple (donc théoriquement heureux) et ne pas lui faire perdre toute son acidité est un sacré défi...

Et puis on va pouvoir passer à autre chose car les voir se tourner autour depuis la saison 5, ça devenait trop marquée et ennuyant. Qu'on laisse du temps à Chase !

Et sacré échange entre Cuddy et House en seconde partie d'épisode :
House : A life lesson from a middle-aged single mom who's dating a man-child.
Cuddy : Screw You. I'm sick of making excuses for you. I'm sick of other people having to tiptoe around you and make their own lives worse while they try to keep you from collapsing. I'm done
House : Fantastic ! Just stay away from my patient.
Cuddy : What are you clinging to, House ? You're gonna risk her live, just to save her leg ? Really worked out well for you, didn't it ?

What do you have in your life, honnestly ? Tell me. I'm movin on, Wilson is moving on and you, you've got nothing House. Nothing.

Ceci dit et c'est là que le bas blesse si Cuddy fait preuve d'un "housisme" patent, la fin d'épisode vient un peu gâché toute sa franchise.

Ok la scène est belle, House face à la glace - les cachets de vicodine derrière, la symbolique est forte et jamais House n'aura semblé si désespéré...

La vicodine derrière le miroir celui-ci représentant un voile entre deux choix de vie et l'image de la patiente mourante qui hante House et qui le fait basculer, tout ça relève d'une excellente réalisation comme souvent d'ailleurs cette saison.

Et paf on a Cuddy qui arrive tel le messie, qui lui déclare sa flamme alors que pendant tout l'épisode, elle a rabâché tout le contraire et il n'y a rien dans son comportement durant la saison qui l'oriente vers ce choix.

Orientation logique mais scénario bancale, la je suis déçu comme beaucoup on dit "comme un cheveu sur la soupe", dommage que ce soit amené de façon si maladroite.

Je serais au RDV en septembre 2010 pour la saison 7, qui j'espère va commencer à dessiner la fin de la série car celle-ci n'échappe pas à la règle des drama medicals, il est très difficile de durer sur plusieurs saisons (complexité à trouver plusieurs centaines d'histoires) et encore plus dans le cas de House avec un cast réduit et une série avec un seul personnage majeur...

D'ailleurs l'audience très basse de la fin de saison 6 (9/10 millions) renforce le côté émoussé et moins prenant des stand alones.

3 commentaires:

beatrice a dit…

Tout à fait d'accord!

Pour NOlan tout d'abord car j'ai adoré le 6.20 "Baggage" et effetivement une saison rythmé par sa thérapie aurait doné cette profondeur inouie du final car *ouch* je n'ai pas lu l'interview de Laurie mais c'ets bien comme cela que j'ai entendu le speech de HOuse à la patiente, face Cuddy : une mise à nue, et quelle mise à nu...

Grandiose et à ce point là la série m'aura touchée comme jamais avec ce finale!

Après tout pareil, CUddy qui insiste lourdement sur le fait qu'elle n'aime PAS house et pouf ce revirement, brutal, franchement, ça fait hallucinatoire, et du coup, dan sce contexte j'aurai pérfré car son speech à elle sonnait tellement juste, que sa déclaration m'a paru incongrue, sans compter qu'elle dit "je t'aime" cash et lol comme dit sur addict elle a du rompre par sms XD

Sinon, sortie de 13, dans l'indifférence générale il semble, dommage, le perosnnage avait du potentiel, moins que chase, je suis contente que tu le notes d'ailleurs, mais plus que Taub (qui m'insupporte) et Foreman qui n'ennuie.

bref un finale qui m'a beaucoup touché, mais mal cocu, ou trop rapidement conclu, enfin, pas très bien écrit/cuddy

A voir pour la suite, je regarderai.

Je note aussi *héhé* que le meilleur finale que j'ai vu cette année, est, et de loin, et avec surpise celui de Grey's anatomy!

Ravie de te lire sinon ^^

HKo/Sunjin

beatrice a dit…

PS, impossible de poster un comms ans un gmail, et là c celui du "taf" d'où le nom qui n'est pas mon nom *___* lol

Hawkins a dit…

C'est t'as seconde personnalité qui se réveille pour l'occasion ! lol

Pour 13, je n'ai pas relevé car on nous fait 2 fois le coup du départ dans cette saison....

Et cette fois-ci c'est pour justifier l'absence de l'actrice (prise sur un film), donc 13 sera encore de retour ! Et c'est pas subtilement amener non plus son départ.

Mais je suis d'accord il y a bc de potentiel avec elle (sexualité, maladie) mais on reste à la périphérie; là ou Taub est plus approfondie (et it's boring yes)

Quant à l'aspect hallu du final, c'est totalement ça ! Tellement c'est contradictoire...

Par contre la mise en scène est superbe (que de cadrage sur les yeux, le visage de House).

Ravi d'avoir du feed back !